Dossier Pédagogique

Dossier Pédagogique : Don Quichotte de la Mancha
Le dossier pédagogique accompagne l’ebook. Il est destiné aux enseignants, aux formateurs, aux animateurs culturels et aux orthophonistes. Il vise à faciliter la conception d’ateliers de découverte du livre numérique Don Quichotte de la Mancha.

Table des Matières

Introduction  

Don Quichotte de la Mancha est, de loin, reconnu comme le roman le plus influent et le plus célèbre de la littérature espagnole. Ce livre a été traduit dans plus de 60 langues et est toujours imprimé des siècles plus tard. Il a suscité certains des débats littéraires les plus importants depuis le XVIIIe siècle. Les personnages de Don Quichotte de la Manche et de Sancho Panza sont familiers à plus de gens que la plupart des autres personnages imaginaires (source). En outre, le conte est considéré comme un élément essentiel du genre du roman dans l’histoire de la littérature (source).

L’auteur : Miguel de Cervantes  

Miguel de Cervantes (né en 1547, mort en 1616 à Madrid) est un romancier, dramaturge et poète espagnol. Il est surtout connu pour avoir écrit en 1605 la première partie de « Don Quichotte », un récit parodique des romans de chevalerie. Né dans une famille relativement pauvre, Cervantès quitte l’Espagne en 1569, après que des rumeurs l’aient impliqué dans un duel illégal. Les années suivantes, il s’engage dans l’armée espagnole pour lutter contre les armées maritimes turques, puis plus tard à Tunis, en Sardaigne, à Naples, etc. De retour en Espagne, son navire est capturé par des pirates, et lui et son frère sont vendus comme esclaves à Alger. Il faudra 5 ans à sa famille pour réunir l’argent de la rançon. Pendant sa captivité, il a fait 4 tentatives d’évasion et a libéré de nombreux esclaves. Son audace et sa bravoure sont une des raisons pour lesquelles il est traité correctement ; Hassan Pacha, son ravisseur, était impressionné par ses efforts. On dit que sa jeunesse aventureuse a inspiré l’intrigue de Don Quichotte, en tirant des éléments de la vie de l’auteur.

Une fois rentré, il a décidé de mener une vie tranquille et sans histoire. Il a lutté pendant longtemps pour trouver un emploi et a finalement été engagé comme « commissaire aux provisions » ou plus communément appelé « collecteur d’impôts » pour « l’Invincible Armada ». Là, il a voyagé dans toute l’Espagne pour saisir du maïs et de l’huile auprès des communautés rurales. Ses relations de travail avec les paysans lui ont servi d’inspiration pour le personnage de Sancho Panza, l’écuyer de Don Quichotte.

Après l’effroyable défaite de l’Armada espagnole en 1580, il se rend à Séville, à la recherche d’un emploi. Au cours des décennies suivantes, il se bat pour trouver un emploi, mais garde un œil sur la littérature. Il écrit plusieurs pièces de théâtre, remporte des prix de poésie et reçoit même des commissions pour certaines d’entre elles. Au début des années 1600, Cervantès rencontre des difficultés financières et passe quelques années en prison où il commence à travailler sur Don Quichotte. En 1604, il termine son œuvre et vend les droits de son histoire à un éditeur, Francisco de Robles. Le livre est publié en 1605 et connaît un succès immédiat. Cervantès, cependant, n’a pas fait de profit conséquent, ayant vendu les droits de son livre. Il a passé les dix années suivantes de sa vie à écrire, produisant des pièces de théâtre et des romans courts, bien qu’aucun n’ait eu autant de succès que Don Quichotte. Il a également écrit la deuxième partie du roman en 1615. Il meurt en 1616, l’esprit tranquille. (sources 1, 2, 3, 4)

L’œuvre : Don Quichotte de la Mancha 

Le genre littéraire

Don Quichotte est souvent considéré comme le premier « roman moderne », établissant le genre et influençant donc tous ceux qui ont suivi. Il s’agit d’une parodie des histoires de chevalerie romantique. Dans le genre du roman, il peut être classé comme un roman comique, mais aussi comme un roman picaresque. Le terme « picaresque » vient du terme « picaro » en espagnol, qui signifie « voyou ». Il s’agit d’un style de fiction en prose qui dépeint les aventures de héros « rogue », comme Don Quichotte. Bien qu’il soit profondément ancré dans ses expériences personnelles et dans l’observation de son époque et de la société, Don Quichotte est une œuvre de fiction.

La dimension européenne de l’œuvre (inspiration, courant littéraire, postérité)

Cervantès s’est essayé à presque tous les genres littéraires populaires à l’époque. Il aimait écrire des poèmes mais n’avait pas beaucoup de succès. Il a également écrit plusieurs pièces de théâtre qui ont été tolérées mais ont fait pâle figure face à ses contemporains. Sa spécialité résidait dans les romans narratifs, inspirés de sa vie, mais aussi des décors du pays où il vivait. La puissance et la chute des forces espagnoles ont grandement influencé ses récits.

La liste des œuvres influencées par Don Quichotte est longue. Il y a eu des adaptations directes de l’œuvre, que ce soit par le biais de pièces de théâtre, de poèmes, d’opéras, etc., mais aussi toute une série d’œuvres influencées par de simples chapitres de l’histoire, des personnages spécifiques ou des thèmes généraux. Shakespeare lui-même s’est inspiré de l’histoire d’amour et du désarroi de Cardenio. Il existe plus d’une quarantaine d’œuvres littéraires s’inspirant directement de l’œuvre de Cervantès.

Dans le domaine musical, une série d’opéras et de ballets ont été créés autour du célèbre Don Quichotte. Dans le domaine visuel, Don Quichotte a également inspiré de nombreuses personnes dans le monde entier. La renommée du roman est même allée jusqu’au Japon, avec un anime intitulé « Don Quichotte :Tales of La Mancha », produit en 1980 par Ashi Production.

Pablo Picasso, Salvador Dali, Gustave Doré et de nombreux autres artistes, peintres et illustrateurs ont été inspirés par l’aventure de Don Quichotte.

Les grandes questions/problématiques de l’époque abordée

Cervantès situe le personnage de Don Quichotte dans son époque actuelle, l’Espagne rurale des années 1600. Il mentionne des lieux réels, des villes et des monuments culturels. Il fait également référence aux affaires politiques de l’époque (le conflit de l’Espagne avec les Maures…) ainsi qu’à diverses questions telles que la religion et la socio-économie. Il critique fortement la structure des classes en Espagne, le concept de « noblesse » étant considéré comme plus important que l’éducation des classes inférieures. Nous pouvons voir une telle critique dans les personnages joués par le Duc et la Duchesse, arrogants et malveillants contre la sagesse et la réflexion des gens du peuple de Sancho et de sa femme.

L’ebook : Don Quichotte de la Mancha 

La galerie des personnages

  • Don Quichotte de la Mancha : Le héros du roman. Son vrai nom est Alonso Quixano, il a 50 ans. Honnête, digne, fier et idéaliste, il perd le sens de la réalité après avoir lu trop de livres de chevalerie et décide de devenir un chevalier errant. Il est considéré comme un homme ridicule mais attachant qui a juste perdu la raison.
  • Sancho Panza : Un paysan qui accompagne le héros. Il est fidèle à Don Quichotte mais lâche et cupide. Il se déplace sur une mule. Il est aussi étonnamment sage et perspicace.
  • Rocinante : Un vieux cheval lent et fatigué qui sert de monture à Don Quichotte.
  • Dulcinée du Toboso : La muse de Don Quichotte. Elle n’est pas un personnage physique qui apparaît dans le livre, mais plutôt l’inspiration et la force motrice des efforts de Don Quichotte.
  • Le Duc et la Duchesse : Cruels, ennuyés et arrogants, le duc et la duchesse hébergent Don Quichotte et Sancho pendant un certain temps. Ils se moquent d’eux.
  • Samson Carrasco : Un étudiant du village de Don Quichotte. Il est fier et imbu de lui-même. Il pousse Don Quichotte à se battre contre lui pour essayer de le convaincre d’arrêter ses aventures chevaleresques. Il se déguise en chevalier.
  • Le Prêtre et le Barbier : Amis de Don Quichotte, ils n’approuvent pas ses aventures errantes. Ils complotent à plusieurs reprises pour le ramener chez lui.   
  • Cardenio : Jeune homme amoureux fou de Lucinda qui a épousé Fernando. Il devient un peu fou mais finit par retrouver son amour.
  • Lucinda : L’intérêt amoureux de Cardenio. Elle a été forcée d’épouser Fernando, ce que Cardenio ne sait pas.
  • Fernando : Le mari de Lucinda qui a également promis d’épouser Dorothée. Cardenio et lui étaient amis mais il l’a trahi.
  • Dorothée : Jeune fille qui recherche Fernando, qui n’a pas tenu sa promesse envers elle. Elle aide les amis de Don Quichotte à jouer la « princesse de Micomicone » pour inciter Don Quichotte à rentrer chez lui.

Lieux

L’histoire de Don Quichotte se déroule en Espagne et commence dans la région de La Mancha. Il effectuera 3 voyages tout au long de son périple, pour un total de près de 780 km. La Mancha est une région aride, déserte et monotone, avec de fortes chaleurs estivales, ce qui contraste totalement avec les romans de chevalerie classiques qui sont habituellement verts et luxuriants.

Le duo traverse également la Sierra Morena, une chaîne de montagnes qui s’étend sur 450 km dans le centre de l’Espagne. Dans la culture et la tradition espagnoles, la Sierra Morena a une atmosphère légendaire, avec des histoires de bandits et de voleurs. Don Quichotte se rend ensuite à Barcelone, grande ville d’Espagne, où il voit la mer pour la première fois.

L’iconographie dans l’ebook

Gustave Doré (1832-1883) était un artiste, illustrateur, caricaturiste et sculpteur français qui est à l’origine des illustrations, probablement les plus célèbres, de Don Quichotte. Il a créé plus de 200 illustrations pour ce roman (source). On dit que son travail dans les années 1860 a influencé la façon dont les metteurs en scène et les réalisateurs de films dépeignent aujourd’hui l’apparence physique de Don Quichotte. Il est célèbre pour d’autres travaux d’illustration tels que Rabelais, Balzac, Dante, mais aussi Lord Byron et Edgar Allan Poe. En 1866, il a illustré (sculpture sur bois) une version de la Bible qui a connu un grand succès (source).

Conception de l’atelier 

PHASE 1
L’ENTRÉE DANS L’E-BOOK : UNIVERS, ATMOSPHÈRE ET HYPOTHÈSES 

Activité : Un chevalier et son écuyer

Activité d’entrée dans l’univers de l’ebook 

Matériel

  • Extraits des nombreuses adaptations de Don Quichotte (film, série, opéra, bande sonore, etc.),
  • Carton ou feuille A3,
  • Marqueurs, stylos et crayons,
  • Une image d’un chevalier et de son écuyer trouvée sur Internet
  • Une image de Don Quichotte et Sancho tirée des illustrations de Doré.
Modalités

Matériel

Avant la séance

  • Préparez le projecteur et les différents extraits de films qui ont été sélectionnés pour introduire l’époque.
  • Distribuez les cartons ou les feuilles A3 et les marqueurs aux participants et participantes.

En atelier :

  • Montrer les différents extraits vidéo de l’adaptation de Don Quichotte à la classe.
  • Répartissez les élèves en petits groupes.
  • Demandez aux participants et participantes d’illustrer (pour les élèves du niveau non rédacteur), ou de décrire avec des mots les différentes caractéristiques (costumes, vêtements, ambiance, etc.) de l’époque qu’ils ont observées dans les extraits. Gardez à l’esprit que les réponses peuvent varier en fonction des origines culturelles des participants et participantes.
  • Impliquez-vous dans les groupes pour aider les participants et participantes à formuler leurs idées et à expliquer leur vision de l’époque.
  • Ensuite, concentrez-vous sur le vocabulaire clé qui pourrait être utile pour des lectures, comme « chevalier », « château », « cheval », etc. Nommez les mots pour le public non lecteur/auteur, et écrivez les mots clés pour les groupes plus forts. Vous pouvez également laisser les mots clés au tableau pendant l’activité.
  • Ensuite, présentez l’image du chevalier et de son écuyer et l’image de Don Quichotte et Sancho côte à côte. Recueillez les premières impressions des participants lorsqu’ils voient les deux images. Qu’est-ce qui différencie Don Quichotte et Sancho des autres chevaliers et écuyers ?
  • Pour les participants et participantes peu ou pas à l’aise à l’oral, laissez-les pointer les différences directement sur les photos s’ils n’ont pas le vocabulaire, le formateur ou formatrice peut alors nommer les caractéristiques.
Variante  

Cette activité peut se baser uniquement sur la recherche des différences entre les images classiques de l’époque médiévale, et celle de l’illustration de Don Quichotte par Dore, sous la forme d’un jeu « trouvez les 7 différences ». Imprimez plusieurs images de chevaliers, chevaux, châteaux, boucliers, etc. et trouvez les images correspondantes dans l’illustration de Dore. Ensuite, placez-les côte à côte et demandez aux participants et participantes de trouver les différences. Les élèves ayant peu ou pas d’aptitudes à l’expression orale seront en mesure de mettre le doigt sur la différence, tandis que les élèves plus forts devront expliquer leur raisonnement.

PHASE 2
LA PLONGÉE DANS L’EBOOK

Activité 1 : Le voyage d’un chevalier 

Activité de préparation 

Matériel 

  • Une grande carte de l’Espagne avec les principales villes et régions. Idéalement, la carte doit avoir l’air authentique de l’époque du livre et comporter les lieux clés du livre ainsi que d’autres lieux sans rapport avec celui-ci,
  • Différentes étiquettes (avec des images pour les non-lecteurs et les petits lecteurs) avec les moyens de transport (cheval, mule, à pied, bateau, calèche, mais aussi voiture, bus, avion etc…),
  • Différentes étiquettes (avec des images pour les non et petits lecteurs) avec les lieux de l’histoire (une auberge, la forêt, un château, mais aussi un casino, la jungle, etc).
Modalités

Avant la séance

  • Préparez et distribuez les cartes et la série d’étiquettes à chaque groupe d’élèves.
  • Distribuez les différentes vignettes avec les moyens de transport.

En atelier :

Cette activité se déroule avant la première lecture de l’ebook..  

  • Répartissez vos élèves en petits groupes en fonction de la taille de la classe. Distribuez la carte de l’Espagne et laissez-leur un peu de temps pour l’étudier.
  • Demandez à vos élèves d’imaginer le voyage de Don Quichotte et de Sancho à travers l’Espagne. Ils peuvent utiliser un stylo pour dessiner la direction et relier les villes et les lieux. Demandez-leur ensuite d’identifier les moyens de transport qu’ils ont utilisés. À ce stade, les étiquettes seront particulièrement utiles pour les élèves ayant peu ou pas de compétences linguistiques. Demandez-leur ensuite d’utiliser les étiquettes des lieux tout au long de leur itinéraire.
  • Comme la période historique du lieu a été définie dans l’activité précédente (période médiévale), les élèves discuteront des raisons pour lesquelles ils pensent qu’un moyen de transport et un lieu sont plus appropriés que d’autres. Par exemple, pourquoi un carrosse correspond mieux à l’époque médiévale qu’une voiture.
  • Encouragez les groupes à partager leur itinéraire et à expliquer pourquoi ils ont choisi ce mode de transport et ce lieu spécifiques. Laissez place à la discussion et aux commentaires.
  • Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses, car les élèves ne savent pas encore quelle direction les protagonistes vont suivre.

Activité 2 : Le portrait de Don Quichotte

Activité de compréhension globale 

Matériel 

  • Grand portrait de Don Quichotte,
  • Pour les groupes L1 et L2, des images clés des moments où Don Quichotte fait preuve de sa folie,
  • Feuilles A3, stylos et crayons.
Modalités

Avant la séance

  • Imprimez le portrait de Don Quichotte. L’image doit être tirée de l’illustration de Doré.
  • Distribuez les feuilles A3 et les outils aux différents groupes.

En atelier :

Cette activité se déroule après la lecture de la première partie de l’ebook. Donnez les instructions à l’avance.

  • Avant la lecture, montrez le portrait de Don Quichotte (la première image de l’ebook est la meilleure) et demandez aux élèves de faire un brainstorming sur les mots clés et les idées en se basant sur l’image. À quoi l’image leur fait-elle penser ? Le formateur ou formatrice peut recueillir la réponse (au tableau pour le public lecteur). Si les apprenants et apprenantes ont peu ou pas de capacités d’expression orale, demandez aux élèves de pointer ce qu’ils voient dans l’image qui les intrigue, et le formateur ou formatrice peut nommer ce qu’ils pointent du doigt.
  • Ensuite, expliquez au groupe le but de cette première lecture, découvrir qui est Don Quichotte et ce qui le rend si spécial.
  • Donnez le temps aux participants et participantes de lire la première partie des livres électroniques, en se concentrant sur le comportement de Don Quichotte. Cette lecture se fait, dans un premier temps, sans audio pour les niveaux 1 et 2.
  • Divisez le groupe en sous-groupes, et lancez la discussion. Qu’ont-ils compris de l’introduction ? Qui est Don Quichotte ? Qui est Sancho ? Que se passe-t-il avec les moulins à vent ? En fonction du niveau de votre classe, structurez vos questions de manière appropriée.
  • Prévoyez un peu de temps pour une deuxième lecture, avec le soutien de l’audio pour les niveaux 1 et 2 cette fois.
  • Ensuite, écrivez au tableau (ou demandez aux petits et aux non-lecteurs) quelques questions telles que « Don Quichotte est-il un chevalier ? » et demandez aux élèves de la classe de partager leur opinion.
  • Pour les élèves ayant un niveau L1 ou L2, permettez-leur d’utiliser les images du livre électronique pour justifier leur raisonnement.
  • – Pour les groupes ayant des capacités de compréhension plus solides, demandez-leur de replacer le personnage de Don Quichotte dans le contexte médiéval du XVIe siècle. Il s’agit ici de faciliter un échange autour d’aspects culturels spécifiques de l’histoire médiévale européenne. Concentrez-vous sur les idées de chevalerie, de combat, de mariage…

Activité 3 : Cardenio et le Duc

Activité de compréhension globale

Matériel 

  • Images des personnages de l’arc « Cardenio » de l’ebook.
  • Images des personnages de l’arc « Duc et Duchesse » de l’ebook.
Modalités

Déroulé

Avant la séance

  • Montrez les images avec un projecteur ou distribuez-les aux participants et participantes.

En atelier :
Cette activité se déroule après la lecture de la deuxième et de la troisième partie de l’ebook. Distribuez au préalable les instructions et la structure des groupes. 

  • Divisez la classe en deux. La moitié des élèves travaillera sur la deuxième partie et l’autre moitié sur la troisième partie. Les participants et participantes devront se concentrer sur des événements et des personnages spécifiques de l’histoire.
  • Laissez le temps au groupe A de lire la partie II des ebooks, en se concentrant sur les événements qui ont conduit à la rencontre de Cardenio et de ses amis. Le groupe B se concentrera sur la troisième partie, l’arc du Duc et de la Duchesse. Cette lecture se fait, dans un premier temps, sans audio pour les niveaux 1 et 2.
  • Une fois la lecture terminée, donnez-leur un peu de temps, en groupes, pour discuter de ce qu’ils retiennent de la lecture, en rassemblant des informations et en partageant avec leurs partenaires. Ensuite, demandez aux élèves d’expliquer les relations entre les personnages, leurs rôles dans la vie de chacun. Qui est Cardenio pour Don Quichotte ? Qui est Lucinda pour Dorothée ? Qui sont le Duc et la Duchesse ? Qui est Samson Carrosco ? Il existe des liens évidents entre ces personnages, et ici, les élèves pourront en discuter.
  • Pour les élèves ayant peu ou pas de capacités d’expression orale, utilisez les images et demandez aux élèves de les relier entre elles pour montrer les liens.

Remarque : n’imprimez pas une série d’images sur un côté, puis des noms sur les autres. Relier et connecter n’est pas adapté aux besoins DYS. Laissez plutôt le participant et participantes disposer les images de la manière qui lui semble la plus confortable.

  • Ensuite, demandez aux élèves de placer le personnage dans le lieu spécifique où il a été trouvé (la forêt, une auberge, le château, etc.). Là encore, les élèves de niveau inférieur peuvent dessiner plutôt qu’écrire ou parler. N’oubliez pas d’utiliser l’activité 1 pour aider à structurer le voyage.
  • Une deuxième lecture, avec audio pour les niveaux 1 et 2, peut se faire une fois que les élèves ont partagé quelques idées. Laissez le temps au groupe A de lire le groupe B et vice-versa.
  • Troisièmement, concentrez-vous sur les actions des personnages. Qu’est-ce qui rend ces personnages intéressants ? Comment se comportent-ils avec Don Quichotte ?
  • Renforcez les observations précédentes en invitant chacun à partager avec la classe sa compréhension des relations entre les personnages et les moments clés de l’histoire. Les élèves qui ne savent pas ou peu parler peuvent s’appuyer sur l’image pour étayer leurs réponses.

Activité 4 : Est-ce la vraie vie ? 

Activité de compréhension fine 

Matériel 

  • Papier, stylos et crayons de couleur,
  • Une liste d’adjectifs, certains décrivant Don Quichotte, d’autres pas du tout. Pour les groupes ayant un faible niveau de lecture, préparez des émojis ou des images…
Déroulé

Avant la séance

  • Préparez les différents supports écrits pour chaque groupe.

En atelier :

Cette activité se fait avant la lecture de la quatrième partie et la fin de l’histoire. Donnez des instructions à l’avance.

  • Avant de lire le dernier chapitre, recueillez les prédictions des élèves sur la fin de l’histoire. Don Quichotte deviendra-t-il un vrai chevalier ? Va-t-il enfin rencontrer Dulcinée ? Va-t-il gagner contre le chevalier ?
  • Répartissez les élèves en groupes et demandez-leur de dessiner ou d’illustrer ce qu’ils pensent être la fin de l’histoire. Ils peuvent se concentrer sur un personnage spécifique, une mission spécifique, une supposition, etc.
  • Prenez le temps de présenter les dessins au reste de la classe pour renforcer l’atmosphère.
  • Ensuite, prévoyez du temps pour la lecture de la quatrième partie de l’ebook. Cette lecture peut se faire directement avec l’audio pour les niveaux 1 et 2.
  • Maintenant que les participants connaissent la fin de l’histoire, demandez-leur d’abord quel groupe était le plus proche de la vérité.
  • Ensuite, selon le niveau de la classe, revenez sur les activités précédentes, où les élèves ont appris à connaître Don Quichotte et ses amis. Qu’est-ce qui le rend si spécial ? L’idée qu’il est un chevalier est-elle renforcée ? Discutez-en avec les participants.
  • Prévoyez du temps pour une deuxième lecture si nécessaire.
  • Une fois la lecture terminée, utilisez les adjectifs clés pour terminer le portrait de Don Quichotte. Selon le niveau de la classe, vous pouvez poser des questions telles que « Comment est Don Quichotte ? » ou distribuer la liste aux participants et participantes et leur demander de justifier leur choix.
  • Enfin, élargissez la conversation. Pour les élèves de niveau supérieur, demandez-leur, en quoi Don Quichotte diffère des chevaliers ordinaires ? Comment les histoires médiévales sont-elles généralement racontées ? Pour les élèves de niveau inférieur, demandez-leur directement ce qu’est un chevalier pour eux ? Qu’est-ce qui fait un chevalier ?
  • Vous pouvez ensuite discuter de l’idée de chevalier à l’époque moderne, quel est leur combat aujourd’hui ? En quoi sont-ils semblables à ceux de Don Quichotte ? La justice existe-t-elle encore ?

Pour aller plus loin dans l’interculturel :

En fonction de l’origine de la classe, il serait intéressant de voir s’ils peuvent penser à un rêve moderne de Don Quichotte à partir de leur propre pays. L’objectif de Don Quichotte est la justice avant tout, même si cet objectif est absurde et irréaliste. Si les élèves n’en trouvent pas, pensez à de grands thèmes comme le changement climatique, l’égalité, etc. Ces thèmes sont-ils donquichottesques ?

PHASE 3
L’ÉTAPE CRÉATIVE 

Activité : Et puis il a dit… 

Activité d’appropriation de l’expérience de lecture

Matériel 

  • Costumes de chevaliers et de paysans, ainsi que divers accessoires tels que des épées, des balais, des chapeaux, …
Déroulé

Avant la séance :

  • Créez un espace de travail pour vos élèves. Ils devront travailler en groupe, puis présenter leur projet, alors déplacez les bureaux dans la pièce pour faciliter la collaboration.

En atelier :

  • Répartissez les élèves en binômes.
  • Expliquez aux participants et participantes l’activité : Ils devront imaginer et jouer une conversation entre Don Quichotte, le chevalier, et Sancho, l’écuyer, à notre époque moderne. Le binôme peut choisir n’importe quel sujet contemporain qui relève de la justice.
  • Le dialogue ne devra pas être trop long mais devra retenir quelques caractéristiques clés des personnages (vocabulaire, posture, etc.). Il doit également utiliser certaines spécificités de Don Quichotte telles que : « un magicien change… » ou « le château et l’auberge » dilemme. Écrivez les principaux idiomes au tableau, ou énoncez-les pour les élèves ayant peu ou pas de compétences en lecture.
  • Donnez aux élèves le temps d’écrire leur dialogue, de s’engager les uns envers les autres, de distribuer les rôles entre eux et de décider de leurs costumes.
  • Les participants et participantes auront des compétences orales et écrites différentes en fonction de leur niveau. N’hésitez pas à dire (pour les non ou petits lecteurs) et à écrire des mots-clés au tableau pour fournir une aide à l’orientation de la classe.
  • Ensuite, demandez à chaque binôme de jouer devant la classe le dialogue qu’ils ont imaginé. En raison de l’aspect comique de l’histoire, ces dialogues peuvent ne pas être trop sérieux ni appropriés, encouragez vos élèves ! Cela permettra de développer davantage les compétences d’expression orale mais aussi la confiance en soi.
Variante

À ce stade, l’importance de l’activité réside dans la production. Si la classe n’a pas confiance en ses capacités d’acteur, mettez les participants et participantes par deux pour écrire (pour les lecteurs et les écrivains) un dialogue et éventuellement le lire au lieu de le jouer. Si le groupe compte des participants et participantes de niveaux différents, créez des groupes hétérogènes afin que certains puissent raconter l’histoire, tandis que d’autres l’écrivent. Les divers costumes et accessoires ne seront donc pas nécessaires, mais les élèves pourront se concentrer sur leurs compétences en matière de production et d’écriture. Si les élèves d’un groupe ont des troubles spécifiques de l’apprentissage, prévoyez une plus grande flexibilité pour les dialogues, avec des bulles de parole plutôt que de l’écriture, des structures diverses, etc.